Du voyage

Voici un cout texte écrit il y a environ 3 ans, sur le voyage.

Certains voyagent pour se reposer du stress quotidien, d’autres pour découvrir une culture différente, d’autres encore pour fuir une société de plus en plus écrasante. Chacun a ses raisons. Le routard, ou backpacker, le fou de la route, cherche quelque chose. Avec chaque pas il creuse tout autour de lui et tout au fond de lui. Le voyage est alors une quête spirituelle, et le touriste devient un Voyageur, un philosophe de la route en quête d’une identité pure.

Le Voyageur est toujours près à expérimenter un maximum, à rencontrer des gens et des cultures différents, à donner et recevoir. Son ego se dissipe, son identité se fragilise. Il se connecte à tous les êtres, il entre en phase avec soi-même. Le Voyageur n’est plus français ou américain, noir ou blanc, riche ou pauvre. Certes sa couleur de peau, son compte en banque ou sa carte d’identité ne changent pas. Et son accent ne trompe personne, ou presque. Ce qui change c’est ce qu’il est à l’intérieur. Il devient un citoyen du monde, il comprend quelque chose de caché en chacun de nous, qui nous relie tous. Le Voyageur devient puissant, libre, ouvert, équilibré. Réceptif à toutes les émotions, près à tendre la main. Il n’est plus Monsieur Martin, ingénieur parisien, ou Sophie, étudiante en chimie. En rompant le lien qui l’enchaînait à un moi identitaire présent dans chaque objet possédé, chaque lieu fréquenté, il est, c’est tout. Sa famille se compose de milliards de personnes. Il a de l’amour pour tous. Il est heureux.

One Comment

  1. tchat 23 mars 2011 at 21 h 45 min #

    Il est vraiment bon votre texte, merci beaucoup pour ce partage.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*