Mon nouveau workflow pour écrire

En plein écriture d’un long-métrage, déçu par l’absence de mise à jour du logiciel Movie Draft (que j’aime beaucoup; malheureusement il semble abandonné alors qu’il lui manque pas mal de petites améliorations), je suis retourné faire un tour dans l’actualité des logiciels d’écriture. Alors bien entendu, un stylo et une feuille de papier suffisent, mais pourquoi se prendre la tête en finissant par se retrouver avec des tonnes de notes éparses alors que la technologie nous permet de travailler de manière concise et organisée?
J’ai à nouveau tester quelques logiciels, dont Final Draft 9: complet et efficace, mais son prix est exorbitant. J’ai trouvé mieux. Voici donc mon nouveau workflow!

workflow ecriture

Scrivener

Au revoir le traitement de texte basique qui oblige à créer plusieurs documents de taille trop importante pour s’y retrouver rapidement, à faire défiler un document sur plusieurs dizaines de pages pour aller chercher une simple information!
Scrivener est un traitement de texte ultra complet et puissant pour écrire, structurer, classer, organiser son travail, faire des recherches. Utilisé par des romanciers, des journalistes, des scénaristes (même de jeux vidéo, comme Dead Space), des avocats, des professeurs, des étudiants…
C’est un outil idéal pour écrire un roman, un essai, un mémoire… Je l’utilise pour développer des idées de films ou séries, mais aussi pour l’écriture d’articles (comme celui-ci). Scrivener fait un peu peur aux premiers abords mais finalement il est assez simple à prendre en main, même si ses possibilités sont incroyablement nombreuses (annotations, mots-clefs, métadonnées, etc). Suivant ce que l’on veut écrire il existe différents modèles. Il y a trois types d’affichages, dont un mode tableau très pratique lors de l’écriture de scénario. On peut importer tout type de document, des pages web, des photos. Les possibilités d’exportation sont elles aussi nombreuses, notamment en multimarkdown, très à la mode aujourd’hui. Le mode plein écran est de qualité. Et, chose rare, il est possible de l’utiliser en français!
Scrivener est presque parfait pour mettre en forme un scénario, du synopsis au scène-par-scène, le modèle « scénario » étant plutôt correct mais il manque quelques options pour en faire un vrai logiciel d’écriture de scénario. Une sorte de version complète et améliorée de Celtx.

Fade In Pro

Fade In Pro est une version moderne, classe, simple de Final Draft. Son interface ergonomique est facilement modulable. Le formatage automatique et le mode plein écran sans distraction sont réussis. Il est possible d’importer et d’exporter dans de très nombreux formats. C’est le logiciel le plus évolué à ce niveau aujourd’hui. On peut parfaitement importer de Final Draft, Celtx, Scrivener, Foutain, etc. Pareil pour l’export. Impressionnant. Il est possible de créer ou d’importer des modèles (comme un modèle Final Draft). Les possibilités d’organisation sont nombreuses (via des couleurs). Le navigateur est correct mais nécessite une amélioration (c’est prévu) pour se rapprocher de ce que possèdent Final Draft ou Movie Draft. C’est-à-dire des cartes avec titres et résumés faciles à manier.
Le logiciel n’existe pas en français mais il est facile d’installer et d’utiliser de nombreux dictionnaires.  Le mode révision semble bien. J’utilise aussi la version pour Ipad.
Ce logiciel bénéficie d’une à deux mises à jours gratuites par mois!
Tout ça pour 50 dollars…

Dropbox

Tous les documents sont sur dropbox, de manière à travailler entre mon ipad et mon imac.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

CommentLuv badge