Un petit tour d’horizon des logiciels d’écriture de scénarios sur Mac OS X

Même si un logiciel type « Libre Office » (c’est ce que j’ai longtemps utilisé, avec ça), Google Docs ou LaTex suffit à écrire, quand on écrit un long-métrage on a besoin de quelques options non négligeables, comme un accès rapide à toutes les scènes une par une, à toutes les informations concernant les personnages ou les lieux, etc, dans le but de travailler vite et bien. Un logiciel n’est pas indispensable, mais est bien utile et permet de travailler plus vite et plus précise. Justement en train d’écrire un long-métrage, j’ai décidé de tester plusieurs logiciels disponibles sur Mac OS X.

Final Draft : le vieux roublard.

Les + : logiciel phare dans l’industrie du cinéma, très utilisé, sobre, efficace, possibilité de numéroter les scènes et de justifier le texte, mode révision réussi, templates officiels de certaines séries TV, possibilités de faire lire le scénario par les voix de Mac OS X.

Les – : utilisation de plusieurs fenêtres, prix très excessif (250 dollars), aspect vieillot à revoir, mode index cards moyen, quelques modes absents (plein écran par exemple), pas de version linux, version anglaise seulement.

Movie Magic Screenwriter : l’officiel.

Les + : logiciel professionnel très utilisé (surtout aux USA où il est le logiciel officiel de la guilde des scénaristes), il est simple, efficace et customizable, plus complet que Final Draft, numérotation des scènes possible, justification du texte possible (sur sortie pdf seulement), très nombreux templates avec extraits de série et guides.

Les – : pas de version linux, très cher : 150 dollars minimum, obligation d’utiliser la forme américaine « localisation. décor – temps », réorganisation des scènes peu commode (sur une seconde fenêtre), pas de mode plein écran (enfin presque), version anglaise seulement.

Movie Outline : l’original.

Les + : logiciel original, texte justifiable, quelques options intéressantes (Powerview, Feelfactor, création de personnages).

Les – : interface ratée, manière de fonctionner déroutante, numérotation des scènes à priori impossible, typographie désagréable, prix excessif (200 dollars).

Scrivener : le couteau suisse (ou usine à gaz, question de point de vue).

Les + : logiciel ultra-complet, utile pour nombreux types de travail d’écriture, tutoriels bien faits, texte justifiable, mode plein écran, buts d’écriture, prix correct (45 dollars).

Les – : un peu complexe à prendre en main, impossibilité de numéroter les scènes, système de scènes pas clair (pourquoi donner un nom à une scène?), version anglaise seulement.

Fade In : l’élégant.

Les + :, interface sobre et originale, prix : 50 dollars, disponible sur Windows, Mac et Linux numérotation des scènes possible, mode révision.

Les – : trop simple pour son prix, texte non justifiable, version anglaise seulement.

Movie Draft : le futur grand.

Les + : interface épurée et très efficace, prix correct de 30 dollars, disponible sur Mac, Windows et Linux, mode Scenetime, raccourcis Final Draft et Movie Magic Screenwriter.

Les – : peut paraître un peu trop simple par rapport aux meilleurs, police peu agréable à utiliser, absence de quelques options, justification du texte impossible, inutilité des icônes, version anglaise seulement.

Celtx : le gratuit.

Les + : logiciel gratuit et complet (utilisable durant toute une production), version « plus » intéressante à 10 dollars (plein écran, performance tracker, plot view), mode storyboard, numérotation des scènes possible, option cloud intéressante, plusieurs langues disponibles.

Les – : texte non justifiable, écriture moins efficace (écriture des en-têtes par exemple), manque de finesse de la police (peu gêner certains sur de grands écrans).

Adobe Story Free: le fan d’internet.

Les + : interface agréable, service en ligne, utilisation gratuite, version française, numérotation des scènes possible, possibilité de connaître la durée moyenne des scènes, utilisation durant toute la production d’un film.

Les – : seulement sur internet pour la version gratuite, justification impossible, chargements longs, retards entre la frappe des touches et l’apparition des lettres, manque d’options, mode plein écran pas vraiment plein écran, version payante à 25 dollars par mois.

Montage : l’amateur qui veut passer pro.

Les + : nombreux modèles de scénario disponibles, simplicité d’utilisation, interface agréable, disponible sur Mac, Windows et Linux, plusieurs langues disponibles, partie dédiée aux contacts, 50 dollars.

Les – : texte non justifiable, la numérotation n’apparaît pas en export, logiciel pas encore au point.

StoryO : le gamin.

Les + : outils pour construire une histoire complets.

Les – : interface enfantine et peu commode, options inutiles et peu efficaces, plutôt un logiciel d’ébauche à utiliser avec un autre type Final Draft, prix excessif (80 dollars).

Storyist : le pas-fini.

Les + : texte justifiable, buts d’écriture.

Les – : prix un peu élevé de 59 dollars par rapport à ce qui est proposé, non disponible sur Windows et Linux, impossibilité de numéroter les scènes, interface pas finalisée et mal foutue d’après moi, version anglaise seulement.

Au final aucun n’est parfait. Il manque toujours quelque chose d’indispensable. Quant au prix il est rarement justifié.

Quatre points me paraissent importants: une option plein écran, la possibilité de numéroter les scènes, l’option Tab-Return-Entrée, la possibilité de justifier le texte. Aucun n’a toutes ces options, même si on peut considérer que Movie Magic Screenwriter les a.

Selon moi Final Draft, Movie Magic Screenwriter, Movie Draft, Scrivener, Fade In et Celtx sont les logiciels les plus intéressants. Les deux premiers sont des valeurs sûres au prix excessif. Movie Draft et Scrivener sont de bons paris pour l’avenir. Fade In est bien mais je doute qu’il évolue beaucoup. La version payante de Celtx me paraît du niveau de Movie Draft, avec version française, et la version gratuite est tout à fait utilisable. Montage a du potentiel mais il reste du chemin. StoryO et Storyist restent bien en-deça des autres et Movie Outline n’est pas terrible malgré quelques options intéressantes. . Quant à Adove Story sa version gratuite est peu convaincante, elle ne donne pas envie de payer pour l’autre version (abonnement exhorbitant). On est loin de la qualité des autres logiciels Adobe, comme Lightroom ou Photoshop (payants, eux).

Aujourd’hui j’hésite entre Movie Draft et Celtx Plus. J’irai vers le premier qui aura les quatre éléments indispensables selon moi! Sinon entre les deux « pros », je préfère Movie Magic Screenwriter, même si Final Draft reste agréable à utiliser. Scrivener fait aussi partie de mes préférés, pour son utilisation beaucoup plus large.

PS: A noter que je n’ai pas essayer Scripped Pro, un service payant incluant forum et logiciel car il fallait donner son numéro de carte de crédit pour un essai de 30 jours.

11 Comments

  1. Nico 5 novembre 2012 at 21 h 21 min #

    Bonjour

    Merci pour votre comparateur.
    Il existe un nouveau logiciel brésilien nommé « Story touch » développé par le réalisateur Fernando Meirelles qui n’est pas mal foutu du tout.
    Plusieurs versions. Du gratuit à 80$ il me semble.

    Bonne écriture.

    Nicolas.

  2. Komlanvi 1 avril 2014 at 15 h 17 min #

    Bonjour
    J’étais à la recherche d’un logiciel qui pouvais simplifier le travail de scénarisation et je suis tombé sur ton blog très intéressant.
    Je voudrai profiter savoir parmi ces différents logiciels celui qui est plus adapté utilisable sur Windows et en français.
    Merci

  3. Piotr wieckowski 15 mai 2014 at 18 h 05 min #

    Bonjour Vincent,

    Je cherche un logiciel d’écriture de scénario. Il y a des années j’avais le Final Draft version 6 en français mais je ne peux plus l’utiliser sur mon nouveau mac.
    Es ce que tu sais si la version de Final Draft 8 international à les commandes en Français ou uniquement en anglais?

    Bien à Toi

  4. Marie Laurence 29 décembre 2014 at 15 h 35 min #

    Que pensez-vous de l’aide à l’écriture de scénario de John Truby?

    • Vincent 31 décembre 2014 at 18 h 20 min #

      Bonjour,

      Si vous parlez de son livre, c’est ma bible!

      J’adorerais aussi participer à un de ses séminaires, notamment sur l’écriture de séries. Mais je n’en ai pas les moyens pour le moment…

      Ce que j’apprécie dans « L’anatomie du scénario », c’est qu’il s’agit d’un livre très pratique, contrairement à d’autres. Il s’agit d’une vraie méthode de travail pour se lancer. Grâce à ce livre j’ai pu écrire une première version de mon scénario de long-métrage. Que je devrais finir au printemps. Ce qui est difficile, ce n’est pas écrire mais réécrire.

      Cordialement,

      Vincent

  5. King 31 janvier 2015 at 17 h 09 min #

    il fait référence au logiciel Blockbuster j’imagine:
    http://truby.com/blockbuster-2/

    Un ajout de test de « Story touch » SVP? Cela a l’air sympa comme interface et moderne comme concept…

  6. Baptiste 10 février 2015 at 18 h 37 min #

    Merci pour ces commentaires et arguments pertinents et convaincants.
    C’est bien pour un étudiant en cinéma d’avoir ces conseils et mises en gardes de la part d’un spécialiste en le domaine.

  7. Guy 31 mai 2015 at 14 h 26 min #

    Je suis débutant et aimerais connaître le logiciel le plus adapté en français. Merci de votre aide
    .

  8. Pierre 29 janvier 2016 at 16 h 13 min #

    Merci pour cet article, c’est bien de pouvoir se repérer dans la jungle des logiciels de scénarios!
    Il manque juste 2 critères à votre analyse:
    -la possibilité d’utiliser le logiciel en mode collaboratif ou non (WritterDuet le permet, avec des couleurs différentes pour chaque auteur, un système de communication entre auteurs)
    -la possibilité d’avoir des options d’analyse. (Story Touch mentionné plus haut a l’air très bon pour cela)

    D’accord avec vous sur Anatomie du Scénario de Truby. Néanmoins, c’est un ouvrage difficile. A mon avis, il vaut mieux commencer par maitriser la base, avec des ouvrages prônant la structure en trois actes.

    • Vincent 29 janvier 2016 at 18 h 25 min #

      Oui tout à fait d’accord.
      C’est vrai que je devrais jeter un oeil à WriterDuet et StoryTouch. je devrais avoir le temps en février.
      Personnellement je n’ai pas trouvé Anatomie si difficile, mais il est vrai que j’ai commencé à étudier le cinéma et à écrire très jeune. Ce n’est pas un livre que je conseille aux débutants en général.
      Je vais mettre mon article à jour!

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

CommentLuv badge